Français  English 

TOUTE MA VIE, J’AI PENSÉ…

J’étais toute jeune et je rêvais du prince. MON prince. Mon père me disait souvent que j’étais en amour avec l’idée d’être en amour…

Mes relations importantes et de longues durées ont toutes été avec des crapauds qui, malgré tous mes baisers, ne se sont pas transformés en prince.

J’ai longtemps craint la solitude.

On dit souvent qu’on doit vivre seule pour bien se connaitre et apprécier de vivre avec quelqu’un. J’ai longtemps trouvé cela cliché…

Cela fait presque deux ans que je n’ai ni prince ni crapaud et environ un an que ma plus jeune est partie faire son propre nid.

J’ai eu peur, j’ai pleuré ma solitude.

La société voit le couple parfait, la maison parfaite, le travail parfait comme gage de réussite.

Si tu veux être malheureuse, c’est la bonne recette!

J’ai longtemps caché qui j’étais, parce qu’encore là un des crapauds s’organisait pour que je sois qui il voulait que je sois.

Honnêtement, le jugement des autres, je l’ai longtemps craint.

Mais sérieusement et avec tout l’amour et la vulnérabilité que j’ai en moi… Si la personne qui dit t’aimer te juge ou te demande d’être quelqu’un d’autre, et bien, cette personne est simplement de passage dans ta vie et te fera perdre du temps!

Le dicton « vaut mieux être seule que mal accompagnée… » prend tout son sens. Voilà! Très sincèrement pour l’avoir expérimenté, tu vas être seule en t’affirmant, mais pour une courte période…

Pour la courte période où la vie fera le ménage des crapauds qui te veulent autrement que pour TOI.

La vie est imparfaite, je suis imparfaite et tu es imparfaite, mais je suis réelle, je suis moi et toi aussi.

Je crois que si quelqu’un ose me juger… c’est clairement parce que certains aspects de sa vie ne vont pas bien. Qui suis-je pour juger les gens?

Je ne juge pas parce que je n’aurai jamais toutes les données du jugé.

Je suis qui je suis dû à mes parents, aux évènements vécus dans ma vie, à mes désirs et mes choix, alors seulement et si SEULEMENT tu as le même parcours (ce qui est impossible), je t’autoriserai à me juger. D’ici ce jour, je continuerai à être MOI.

 

Bisou

Audrey xx

Facebook 

 

 

 


Laisser un commentaire