Français  English 

Comment faire pour en finir avec la culpabilité?

Je te le dis tout de suite : tu ne peux pas avoir le contrôle sur tout.

Tu désires que tout soit parfait, tout le temps, et tu ne te permets pas assez de pauses pour respirer et profiter du temps qui passe?

Parce qu’il passe, le temps et que tu ne t’en sortiras pas. Il passera aussi pour toi. Je ne tiens pas à ce que tu te sentes coupable. Je veux simplement que tu fasses une prise de conscience face à toi-même et que tu passes à l’action en ce sens. Tu pourras faire des choix différents par la suite. Des choix avec plus de douceur et de bienveillance envers toi-même.

Le lavage n’a pas été fait cette semaine. Tu vois la montagne de vêtements et tu n’es pas capable de laisser aller au moins une journée. Tu as le droit, pourtant. C’est toi qui as le choix et le dernier mot.

Tu viens de t’acheter le dernier livre de finances pour t’aider à mieux gérer le budget de la famille, mais les factures s’empilent sur la table et tu t’en mords les doigts. Pourquoi?

Peut-être as-tu besoin de revoir certaines de tes valeurs? La femme et la maman parfaites n’existent pas, et cela est merveilleux. Mais pourquoi je te dis ça, donc?

Se mettre de la pression pour rien

Il y a tellement de fausses urgences, de nos jours. Tellement de choses à faire. On veut performer, faire le plus de choses possibles de manière efficace. Mais on s’oublie dans tout ça. On oublie de se questionner sur nos véritables désirs.

As-tu fait ta liste de priorités? Et si tu ajoutais un peu plus de fantaisies dans ta vie? As-tu envie de te permettre de petites incartades, ici et là? Parce que la vie, c’est fait pour s’amuser aussi, non?

Quels sont tes véritables envies? Une journée au spa avec des amies ou juste un bain moussant avec des chandelles et tes produits de soin préférés?

Tu as le droit de décrocher. De ne rien faire. Ne rien faire, ça te fait peur. Peut-être que ça te permettrait de voir clair dans ta vie. Faire des constats indispensables à ta santé et à ton bonheur. Parce que ça commence par toi d’abord, et tu le sais depuis toujours.

Quand je lâche prise ou le vertige des femmes parfaites

Et puis, est-ce que c’est vraiment grave d’oublier d’habiller son fils comme une carte de mode pour la photo scolaire? De ne pas faire sa routine beauté avant de se coucher? Est-ce que la vie de quelqu’un est en danger? Vas-tu vraiment passer ton temps à t’en vouloir de tous ces oublis qui font partie de la vie? Un jour, tu vas certainement en rire en regardant la photo de ton fils. Tu te diras : « c’est comme ça ».

Ne sois pas dure envers toi-même. Accorde-toi des bons mots et sois fière de faire de ton mieux. Mais surtout, relaxe un peu dans ta vie. Tu n’en as qu’une seule.

Si tu t’accordes plus de temps pour décrocher, tu pourras revenir avec plus d’énergie. Te permettras-tu d’être la femme imparfaite, mais attachante que tu es, pour de bon? Sans le sentiment de culpabilité qui traîne et qui ne sert à rien d’autre qu’à te stresser, encore et encore?

Si tu le désires, fais une Wonder Woman de toi-même avec la souplesse infinie de l’humaine que tu es.

Pour découvrir les boîtes surprise pour prendre soin de soi : http://bit.ly/2AXWHCw

 

Rédaction par Marie-Belle Ouellet

 


Laisser un commentaire